News

Communiqué : Nucléaire Stop Kernenergie n’ira pas en appel

Communiqué :

Nucléaire Stop Kernenergie n’ira pas en appel

La petite ASBL Nucléaire Stop Kernenergie avait demandé au Tribunal de Première Instance de Bruxelles (francophone) de fermer les réacteurs fissurés Doel 3 et Tihange 2 qui appartiennent à Electrabel, filiale du groupe français ENGIE. Si tous les Belges sont égaux devant la loi, ils ne le sont certainement pas devant le tribunal. ENGIE, fort de sa position de producteur monopoliste d’électricité, a engagé les services d’un grand cabinet, qui a produit un dossier aussi volumineux que vide de sens : le doute quant à la sécurité de ces deux réacteurs dans des conditions d’urgence subsiste. Notre combat continuera donc dans la rue. D’autres procédures en justice seront sans doute engagées.

Nucléaire Stop Kernenergie, un réseau indépendant qui ne reçoit pas de subvention,  n’a pas les moyens pour mener de front une procédure d’appel et la préparation de la manifestation Eurégionale qui aura lieu au départ de la Gare des Guillemins à Liège, le 17 avril prochain à 14 heures, en commémoration des 30 ans de la catastrophe de Tchernobyl. Cette manifestation se veut aussi déterminée que pacifique, unitaire et créative, comme celle qui a réuni 800 personnes à Anvers le 12 mars 16.

La manifestation jouit dès à présent du soutien du Aachener Aktionsbündnis gegen AKW, du Milieufront Eijsden, des Amis de la Terre et du MpOC.

Léo Tubbax
Porte-parole
Nucléaire Stop Kernenergie
0493/57.37.40
www.stop-tihange.org