News

Des mAcrofissures de 9 centimètres dans la cuve des réacteurs !

Les fissures dans la paroi des cuves des réacteurs de Tihange et 2 et de Doel 3 font jusqu’à 9 centimètres de long. Ce sont des dimensions qui vont bien au-delà de tout ce qui a été prévu, même par les opposants à l’énergie nucléaire.

Cette nouvelle information a été envoyé par l’AFCN (Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire) à l’ Aktionsbündnis gegen Atomenergie Aachen (AAA ), le comité d’action antinucléaire d’Aix -la –Chapelle qui collabore étroitement avec Nucléaire Stop Kernenergie. L’AAA avait posé de nombreuses question à l’AFCN à propos des fissures dans les cuves des réacteurs de Tihange 2 et Doel 3.
Les données fournies sont tellement explosive que le AAA a pris  téléphoné à l’AFCN pour confirmation. La porte-parole de l’AFCN sage a  confirmé le caractère officiel du message. Lorsqu’on lui demande pourquoi l’AAA seul a reçu ce message, il leur a été répondu «Vous étiez le seul à le demander. »
L’AAA et Nucléaire Stop Kernenergie ont décidé, en consultation avec nos propres experts en sciences des matériaux de rendre ces données publiques immédiatement et sans autre analyse.

Le contexte:

  • Depuis 2012, on sait que des milliers de fissures dans ces centrales nucléaires sont présents dans les parois des cuves des  réacteurs Doel 3 et Tihange 2.
  • Le 16/12/14 l’AFCN a informé que « d’autres fissures supplémentaires » ont été trouvés.
  • Le 13/02/15 l’AFCN informe qu’il s’agit de 2000 failles supplémentaires  à Tihange 2 environ 5000 fissures supplémentaires de Doel 3.
  • Le 19/02/15 l’AFCN dans un mail à l’AAA une table avec les valeurs mesurées et les tailles maximales des fissures.

Les données communiquées nous apprennent ce qui suit:

  1. Toutes les valeurs sont en général  plus importantes que les mesures trouvées dans le rapport final de 2012. Plutôt que de 2,7 cm la taille maximale des fissures est maintenant passée à 6 cm à Tihange et même 9 cm à Doel!
  2. L’information avec mention 2012 concerne les dimensions des fissures provenant des mesures ultrasons de 2014 qui étaient en rapport avec les fissures déjà connues en 2012.
  3. Les fissures trouvées en 2014 ont en général des mesures plus grandes que celles communiquées en 2012
  4. Les mesures des fissures trouvées en 2014 donnent des dimensions maximales de 9 cm.
    En réponse à nos questions orales, l’AFCN nous été informé que ces valeurs ont éventuellement été mesurées en superposant deux fissures différents, mais peu espacées.
  5. Cette augmentation de la taille des fissures peut bien entendu être le résultat de l’amélioration des méthodes de mesure. Mais il peut aussi signifier qu’elle est causée par une création ou une modification des fissures sous l’effet de la radiation en cours de fonctionnement.
  6. Ces nouvelles valeurs montrent en tout cas que toutes les déclaration rassurantes qu’Electrabel et  l’AFCN ont publiées dans le passé concernant le caractère stable des fissures pendant l’exploitation sont fausses.

Mais ce qui est tout à fait clair après ce message de l’AFCN :
Les deux réacteurs nucléaires de Doel 3 et Tihange 2 ne doivent JAMAIS être redémarrés et doivent être débranchées du réseau de façon permanente.